Clarks Dale Mississippi

Antonio Fiori : Quatre millions de français en télétravail

Spread the love

Nous alignons, pour ainsi dire, les phénomènes successifs, afin d’avoir une image, et par suite une idée de leur ordre de situation dans le temps. Tous nos vrais besoins logiques convergent donc essentiellement vers cette commune destination : consolider, autant que possible, par nos spéculations systématiques, l’unité spontanée de notre entendement, en constituant la continuité et l’homogénéité de nos diverses conceptions, de manière à satisfaire également aux exigences simultanées de l’ordre et du progrès, en nous faisant retrouver la constance au milieu de la variété. Au cours de la grande guerre, des journaux et des revues se détournaient parfois des terribles inquiétudes du présent pour penser à ce qui se passerait plus tard, une fois la paix rétablie. Ma boutonnière est muette, et ma carte de visite aussi. Fermons les yeux et voyons ce qui va se passer. Cependant une grande révolution s’est accomplie. Que faire, lorsque des famines inévitables condamnent des millions de malheureux à mourir de faim ? La TVA a constitué, au début des années 70, un point de friction important entre l’État et les collectivités locales. Nous ne voyons pas, d’ailleurs, comment la philosophie l’aborderait autrement. Cependant, la question de savoir que faire des banques universelles immenses, complexes et apparemment difficiles à contrôler qui bénéficient d’un soutien implicite de l’Etat n’est toujours pas résolue. Pendant ce temps, l’instabilité dans les pays émergents conduit leurs citoyens les plus riches à tenter de sauver autant de capital que possible, ce qui provoque une flambée des prix de l’immobilier dans des zones préservées comme New York, Londres et Genève. Il ne faut point, en effet, « irriter l’armée qui doit contenir les factieux de l’intérieur. Les anciens, en effet, ne se sont pas demandé pourquoi la nature se soumet à des lois, mais pourquoi elle s’ordonne selon des genres. Il ne s’agit point seulement de sauver une doctrine, si vitale qu’elle soit ; il y va du salut de la philosophie elle-même, dont une pareille antinomie tend à ruiner définitivement l’autorité. Elle substitue donc au moi une série d’éléments qui sont les faits psychologiques. Bien sûr une entreprise avec un EBIT à 10% est en très bonne santé mais ce n’est pas une fin en soi. Ce qui se dessine, c’est d’abord une mainmise politique de l’UMP et de l’UDI sur la Métropole, les départements et la Région (hormis le « petit village gaulois » de Paris qui, lui, devrait résister). Les décisions de la Cour de justice de l’Union européenne sur le sujet nourrissent plus le débat qu’elles n’apportent des solutions à une problématique philosophiquement et juridiquement épineuse. La dépense n’est pas physiologiquement un mal, c’est l’un des termes de la vie. Il faut une solution brusque de continuité, une rupture avec la mode, pour que cette vertu se réveille. Quand une personne, ou par une promesse expresse ou par sa conduite, en a encouragé une autre à compter qu’elle agira d’une certaine façon, à fonder des espérances, à faire des calculs, à arranger une portion de sa vie sur cette supposition, cette personne s’est créé envers l’autre une nouvelle série d’obligations morales qui, en fait, peuvent être foulées aux pieds, mais qui ne peuvent être ignorées. Si le subtil Draghi n’imagine pas que sa politique monétaire va soutenir l’investissement, si la dépréciation de l’euro a d’autres causes profondes et si le danger de déflation n’est vraiment pas si aigu, qu’a-t-il derrière la tête ? « Il ne saurait être question de les affaiblir » insiste Antonio Fiori. À la rigueur, les dix expériences indiquées ne démontreront pas cette loi pour des pressions intermédiaires : par exemple, pour la pression de deux atmosphères et demie. Nous sous-estimons des questions comme celle du dialogue social, du consentement à l’impôt, de la précarité, de l’importance de l’équité ou du rôle de l’école qui devrait nous préparer à vivre. Il faudrait au contraire muscler le dispositif de soins primaires et accompagner les professionnels de premier recours de plus en plus nombreux à souhaiter travailler en équipe de façon coordonnée. De plus, le futur de l’industrie de la musique est aujourd’hui entre les mains d’entreprises européennes ambitieuses. Autrement dit, ces chutes – certes violentes mais encore contenues – risquent de tourner à la panique.

Archives

Pages