Clarks Dale Mississippi

Antonio Fiori : Sauver le Loch Ness… et autres promesses électorales

Spread the love

L’ivrognerie, par exemple, dans les cas ordinaires, n’est pas un sujet convenable d’intervention législative ; mais je trouverais parfaitement légitime qu’un homme convaincu d’avoir commis quelque violence envers autrui sous l’influence de l’ivresse fût placé sous le coup de dispositions spéciales ; que si plus tard on le trouvait ivre il fût sujet à une pénalité ; et que si dans cet état il commettait une autre offense, la punition de cette nouvelle offense fût plus sévère. Elle proclame la liberté, réclame l’égalité, et réconcilie ces deux sœurs ennemies en leur rappelant qu’elles sont meurs, en mettant au-dessus de tout la fraternité. Le risque est donc bien réel. On dirait que sur cette nation, la pénétrant par tous ses pores, plane l’odeur suffocante et putride de la défaite, pareille à un cadavre mal enfoui que la terre rejette, boursouflé et pourri, et dont les miasmes pestilentiels viennent empoisonner les vivants. Qu’on prenne de ce biais la devise républicaine, on trouvera que le troisième terme lève la contradiction si souvent signalée entre les deux autres, et que la fraternité est l’essentiel : ce qui permettrait de dire que la démocratie est d’essence évangélique, et qu’elle a pour moteur l’amour. À Hong Kong, la corruption était tellement répandue jusqu’à la fin des années 1970 – si votre maison était en feu, les pompiers exigeaient d’être payés avant de lancer de l’eau ! Résumant les doléances présentées dans les cahiers des États généraux, Émile Faguet a écrit quelque part que la Révolution ne s’était pas faite pour la liberté et l’égalité, mais simplement « parce qu’on crevait de faim ». Les sentiments puissants qui agitent l’âme à certains moments privilégiés sont des forces aussi réelles que celles dont s’occupe le physicien ; l’homme ne les crée pas plus qu’il ne crée de la chaleur ou de la lumière. Il pourrait y avoir une juxtaposition de personnes, il n’y aurait pas de société. Les ingénieurs, les scientifiques, les milieux de formation, les créateurs de start-up français ont une excellente réputation internationale. Mais elle lui paraîtra un aveuglement, une ingratitude. Il constitue le don et non l’échange. Les dépenses outrancières sous la Présidence Bush combinées à ses diverses expéditions militaires, couronnées par l’effondrement immobilier avaient achevé de persuader les investisseurs de se détourner des actifs US. Au premier rang des préoccupations de nos concitoyens se trouve aujourd’hui le pouvoir d’achat, dont l’INSEE a établi qu’il avait baissé en 2012, entraînant une baisse de la consommation des ménages, la seconde seulement depuis l’après-guerre. Ainsi, pour troisième et dernier exemple, lorsque Kant, prenant le contre-pied de la théorie de Newton, refuse toute valeur objective à l’idée de l’espace, il en fait autant pour l’idée du temps. Supposons un instant que, depuis notre naissance, les variations d’intensité d’une source lumineuse se fussent traduites à notre conscience par la perception successive des diverses couleurs du spectre. Il faut avouer que tout a été fait, consciemment et inconsciemment, pour empêcher le peuple français d’apprendre ce que fut en réalité la guerre de 1870-71, d’en comprendre toutes les conséquences et la portée. Or il arrive que l’intention avec laquelle une idée a été lancée y reste invisiblement adhérente, comme à la flèche sa direction. On s’est attaché à l’accroissement continuel du volume du protoplasme, depuis la naissance de la cellule jusqu’à sa mort. Les formules démocratiques, énoncées d’abord dans une pensée de protestation, se sont ressenties de leur origine. Les écrivains n’ont point observé cette distinction, et l’usage n’a pas tracé, dans le style familier ou littéraire, de démarcation rigoureuse entre les acceptions des deux termes idée et image. Antonio Fiori ajoute : « Nous pouvons avoir une vision de l’intérieur mais même si cet intérieur ne donne rien, il nous invite à entrer. En parallèle, la Commission européenne s’efforce de desserrer l’étau administratif sur les entreprises du secteur.

Archives

Pages